IMPACTS DE LA COVID-19

Chers compatriotes,

Chers internautes,

Chers Collègues,

 Chers employés,

Chers clients et clientes

A vous toutes et à vous tous qui, à un titre ou à un autre, participez à ce forum, je vous adresse mes plus cordiales salutations, et je vous souhaite une excellente audition.

Aujourd’hui, l’humanité fait face à une pandémie qui fait rage et qui représente une grave menace à la santé et à la vie de la population mondiale. A date, (au 27 avril 2020) la pandémie Covid-19, qui a apparu en Chine en décembre 2019, s’est disséminée dans le monde entier en atteignant environs 2,900,000 personnes dans 193 pays et territoires et en occasionnant plus de 206,000 morts. Par rapport à cette pandémie, Haïti traverse actuellement une période extrêmement difficile sur tous les plans.

Son épicentre étant maintenant aux États-Unis, où vit une grande partie de la diaspora haïtienne. Selon les derniers chiffres, la COVID19 a causé près de 57,000 morts et plus de 900,000 cas sont confirmés, avec une prévalence marquée dans la communauté afro-américaine dont font partie les Haïtiens.

En Haïti, pour l’instant, selon un dernier rapport de suivi datant du 24 avril 2020, les tests de dépistage effectués révèlent que 662 cas sont considérés suspects, 72 cas confirmés et 6 décès. Les mesures prises par les autorités gouvernementales dès le 19 mars 2020 pour contenir la propagation du virus sont les suivantes :

  • Fermeture des écoles ;
  • Fermeture des usines et réouverture seulement à faible capacité (30%) pour respecter les mesures d’hygiène et les dispositifs de distanciation sociale

Rotation du personnel dans les institutions et le travail à distance

Réduction des heures de fonctionnement des banques commerciales

Port obligatoire de masques et lavage de mains

  • Déclaration d’état d’urgence et couvre-feu
  • Confinement partiel

Ces mesures combien nécessaires voire indispensables sur le plan sanitaire, auront également des répercussions considérables sur l’activité économique du pays, comme partout ailleurs.

LA COVID-19 ET SES CONSÉQUENCES SUR L’ÉCONOMIE

Quelques chiffres prélevés des différents rapports publiés par les instances internationales nous permettront d’avoir une idée de l’ampleur de l’impact négatif de cette crise sanitaire sur l’économie mondiale.

Selon le Fonds Monétaire International (FMI), à cause de cette pandémie, l’économie mondiale enregistrera, d’ici 2021, environ 9 milliards de dollars de pertes cumulée. Cette crise occasionnera une récession sur le plan mondial avec des chutes drastiques d’indicateurs de croissance économique allant de -5% pour des pays comme la Chine et les États-Unis jusqu’à (-7%) pour des pays de l’Europe (comme la France, l’Italie et l’Espagne). Rien qu’aux États-Unis, plus de 26 millions de personnes ont déjà perdu leur emploi, la diaspora haïtienne en est évidemment affectée, ce qui a provoqué une baisse des transferts de fonds vers Haïti. L’impact sera d’autant plus catastrophique pour notre économie qui avait déjà enregistré une baisse du taux de croissance (-1,2% pour l’exercice précédent selon les chiffres publiés par les institutions internationales, ou entre -0,6 et 0% selon les instances nationales), et qui dépend des transferts reçus de la diaspora et de l’aide extérieure, en support aux paiements salariaux. Nous commençons déjà à subir les retombées avec la dépréciation accélérée de la gourde par rapport au dollar dont le taux de change a dépassé la barre des 100 gourdes.

Seules la Chine et l’Inde auront des taux de croissance positifs respectivementde l’ordre de 1,2%et 1,9%.

A travers ce bref aperçu des conséquences économiques et financières de la Covid-19, nous avons souhaité mettre en exergue le besoin impérieux pour les autorités économiques et financières du pays à appliquer des mesures rigoureuses pour répondre aux attaques meurtrières de cette pandémie qui met à genoux l’économie mondiale et à ses conséquences dévastatrices sur l’économie haïtienne pour cet exercice. Citons entre autres:

  • L’augmentation sans précédent du taux de chômage ;
  • La baisse des recettes fiscales en dépit des efforts entrepris par la Direction Générale des Impôts (DGI) ;
  • La diminution des échanges avec l’extérieur, avec une rareté marquée pour les produits alimentaires d’importation de première nécessité ;
  • L’accroissement exponentiel de la paupérisation engendré par la diminution des commerces de rue et l’affaiblissement du secteur informel.

Actes posés par la BNC

La BNC, pour sa part, en réponse à cette situation, avait déjà envisagé un ensemble de mesures à court, moyen et long terme.

  • A court terme

En collaboration avec le système bancaire haïtien, à travers l’Association Professionnelle des Banques (APB) et le Plan de Préparation et de Réponse du MSPP au Coronavirus, la BNC a mis en place les dispositifs appropriés et exigés par les autorités sanitaires du pays dans le but de protéger ses employés et de favoriser la réalisation des transactions avec la clientèle avec plus de célérité et en toute sécurité dans le cadre des mesures également prises par la Banque Centrale.

Nous nous sommes également préoccupés d’aider tant nos clients particuliers que les entreprises clientes, en les accompagnant pendant cette période difficile par la renégociation des termes de remboursement de certains prêts, (au regard des mesures prises par la BRH, la mise à la disposition de nouveaux crédits au profit de certains pour les aider à recentrer leurs budgets et permettre à d’autres de continuer à payer leurs employés.

  • A moyen terme

Dès notre rentrée en fonction à la tête de la BNC et en accord avec le mandat qui nous a été confié par le Président de la République, Mr Jovenel Moïse, notre vision pour la BNC s’est articulée autour des 3 points suivants :

- Procéder à la transformation numérique au sein de la banque, en utilisant tous les outils technologiques et canaux numériques appropriés de manière à favoriser davantage l’inclusion financiere élaborer et diffuser des produits et services susceptibles de répondre à la satisfaction des besoins de toutes les couches sociales de la population,

- Maintenir un haut niveau de qualité des services et développer le fonds de commerce de la banque en vue d’augmenter nos parts de marché ;

- Assurer la formation continue du personnel en mettant l’accent sur l’agressivité commerciale, le sens des responsabilités et le leadership pour répondre aux besoins de produits et services diversifiés découlant du nouvel environnement macroéconomique de l’après crise sanitaire causée par Covid-19.

A long terme

La BNC en tant que banque commerciale, avec pour seul actionnaire l’État haïtien, se doit d’être un acteur privilégié du système bancaire pour ce qui est :

  • d’apporter son soutien quant à la stratégie de croissance prônée par la Banque de la République d’Haïti,
  • de favoriser le développement de l’immobilier en Haïti avec la mise à disposition de produits de crédit appropriés en faveur tant des ménages en Haïti que ceux de la diaspora haïtienne ;
  • de travailler avec la BRH pour faire en sorte que l’inclusion financière devienne une réalité dans le pays ;
  • de soutenir la production agricole en mettant à la disposition des petites et moyennes entreprises les financements nécessaires pour le développement de leurs activités, dans le cadre des orientations prises par les autorités et organismes concernés, à l’appui des nouvelles infrastructures déjà en place au sein de la Division du crédit de la banque.

CHERS CLIENTS ET COMPATRIOTES

Nous ne terminerons pas sans vous rappeler que la BNC est la 3ème banque de la place (avec 83 milliards de gourdes d’actif au 31 décembre 2019), et continue d’assurer une gestion prudente des ressources de la clientèle (soit 63 milliards de gourdes) qui lui sont confiées par la distribution de crédits de bonne qualité (23 milliards de gourdes).

Avec plus d'un millier d'employés qui assurent la permanence à travers les 10 départements géographiques du pays, et en mettant à la disposition de la clientèle les produits et services correspondants à leurs besoins, la Banque Nationale de Crédit demeure mobilisée pour répondre à toutes vos interrogations.

A nos 500,000 clients et à tous nos compatriotes, nous demandons instamment de continuer à suivre toutes les recommandations formulées par les autorités gouvernementales.

 Continuez à prendre soin de vous et de vos familles ! Ne perdons pas espoir ! Ensemble nous devons vaincre cette pandémie et gagner la bataille économique pour le relèvement d’Haïti.

" BNC l’expérience au service de toutes les générations ".