Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Secrétaire Général du Palais National,
Messieurs les Directeurs de cabinet de la Présidence et de la Primature,
Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances,
Monsieur le Gouverneur de la Banque de la République d’Haïti,
Mesdames et Messieurs les Grands Commis de l'État,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs les Représentants des institutions financières nationales et internationales,
Cadres et employés de la BNC,
Distingués invités,
Parents et amis,
Mesdames et Messieurs,

Permettez, avant toute chose, que mes premiers mots, vous en conviendrez volontiers, Monsieur le Ministre, soient adressés au Président de la République, Son Excellence Jovenel MOISE, pour lui exprimer mes plus vifs remerciements pour la confiance investie en ma personne en me plaçant à la tête du Conseil d’Administration de la Banque Nationale de Crédit (BNC). Mes collègues se joignent à moi pour redire toute notre profonde gratitude au chef de l’Etat de nous avoir honorés de cette haute marque d’attention.

C’est avec une grande émotion que je retrouve ce matin, ici, à la BNC, certains visages familiers qui m’ont chaleureusement accueilli et accompagné lors de mon premier passage à cette banque en tant que Vice-Président du Conseil d’Administration. Je suis également touché par la présence d’un si grand nombre de personnalités de tous les secteurs vitaux du pays et tiens à leur faire part de ma reconnaissance.

Mon destin et celui de cette banque semblent en effet interreliés. Après plus de trente ans de pratique professionnelle dans les plus grandes banques étrangères, c’est au sein de cette institution que j’ai acquis ma première expérience dans le secteur bancaire haïtien et c’est aussi cette voie tracée ici avec vous qui m’a aujourd’hui conduit au sommet de la hiérarchie administrative de la BNC. Antérieurement, Président de la Commission de Gestion de la Banque Populaire Haïtienne (BPH), je m’attelais à ma tâche de redressement de cette institution et à la mise en œuvre du Plan stratégique conçu en vue de l’atteinte de cet objectif. Cependant, le cours des événements allait être modifié pour confirmer la véracité du vieil adage qui veut qu’on n’échappe pas à son destin.

Monsieur le Ministre,

J’ai été particulièrement sensible aux aimables propos dont je suis l’objet, de votre part, et vous en suis très reconnaissant. De même il me plaît de préciser que les grandes lignes d’action que vous avez préconisées ont retenu toute mon attention. J’en ferai donc le socle sur lequel reposera ma stratégie de gestion.

Mais, plus important que tout, je veux vous assurer que j’ambitionne pour cette banque des résultats et des transformations à la hauteur de son histoire et de ses atouts en tant qu’institution d’Etat.

Dans cette optique, je m’engage à utiliser toutes mes ressources pour honorer et justifier cet égard à ma personne en restant digne et responsable. Je suis d’autant plus heureux qu’il me soit offert le grand honneur de servir l’Etat haïtien car il n’y a pas de plus grand bonheur que de servir son pays et ses concitoyens.

Mesdames, Messieurs,

Je mesure avec gravité toute l’immensité de la tâche qui m’attend et je réalise combien il m’est désormais impérieux de développer toutes mes capacités en vue de maximiser ma contribution à la recherche de solutions idoines aux problèmes structurels qui freinent l’exploitation optimale de tous les avantages intrinsèques à la nature de cette banque. Aussi, m'emploierai-je tout de suite, aux côtés du Titulaire du MEF et de la BRH, à relever les défis de l'heure, notamment l'exiguïté du crédit qui a toujours constitué un frein à l’expansion des activités entrepreneuriales. Je fais encore miennes à ce jour les grandes ambitions de changement et de développement économique qui caractérisent le gouvernement Moïse/Lapin.

Mesdames et Messieurs,

Peut-être certains d'entre vous se disent-ils en ce moment : Que peut-on construire de solide et de durable dans une conjoncture particulièrement agitée et instable ?

Je voudrais vous rassurer à ce sujet : Comme vous, j'en suis pleinement conscient. Mais plus profondément, je crois que les incertitudes du moment ne devraient pas nous empêcher de travailler à la prospérité de notre pays ni de tracer la voie du bonheur pour nos concitoyens. Dans cette perspective, je me mettrai immédiatement à la tâche en vue de renforcer l'efficacité de la gestion de la BNC. Je m'assurerai dans la même veine de veiller à ce que les actes que nous allons poser et les décisions que nous prendrons ne causent ni n'aggravent des déséquilibres dans le système. Je m'évertuerai à apporter un correctif approprié aux problèmes de la conjoncture par le truchement de mécanismes de contrôle éprouvés en tenant compte des besoins fondamentaux du secteur. Allant au-delà de la tradition, j'essaierai, avec l'aide de mes collègues, de mettre en place des outils et des instruments non encore utilisés ou qui ne le sont qu'à très faible capacité, en vue de concourir vers un avenir plus serein et plus prometteur pour le développement des affaires.

Cela requiert un grand effort d’intelligence et une somme de travail considérable qui vous obligeront à mettre à profit toutes vos capacités en la matière, car il faudra rendre performants les instruments dont nous disposons, améliorer le service à la clientèle, rendre opérationnels sur tout le territoire pendant 24 heures nos distributeurs automatiques, développer de nouvelles stratégies de captage de fonds, être inventifs en matière de facilitation des investissements, accroître le niveau de professionnalisme de nos cadres et employés, bref, changer nos façons de faire et notre attitude par rapport au marché et à la clientèle.

Monsieur le Président sortant,

Le caractère exaltant de cette cérémonie ne saurait me soustraire à un devoir incontournable, celui de reconnaître le travail remarquable de mon prédécesseur, M. Robert PARDO, et des membres de son équipe. Je voudrais donc profiter de cet instant pour saluer votre travail pour tout le temps de votre gestion à la tête de cette institution et pour vous souhaiter, quoi que vous entrepreniez, du succès.

Mesdames, Messieurs, cadres et employés de la BNC,

Je compte sur votre entière collaboration pour transformer en réalité ma vision d'une banque à l'avant-garde du changement et moteur de la prospérité économique de notre pays. Saisissons l'opportunité qui nous est offerte pour construire l'avenir, le bien-être de nos concitoyens et le nôtre.

Merci.

Raoul PIERRE-LOUIS
Président du Conseil d'Administration
Banque Nationale de Crédit (BNC)
Rue des Miracles
Port-au-Prince, Haïti
27 novembre 2019